Découvrir Ecuelles     La mairie     Enfance     Vie locale     Bibliothèque     Urbanisme  
 

Histoire
Ecuelles en chiffres
Monuments
Venir à Ecuelles
Plan de la ville

Téléchargez
l'Ecuellois
Novembre 2017

anciennes parutions

Ecuelles - Circuit promenade, la Croix au Duc

 
  Onglet Plan d'Ecuelles Onglet Croix au Duc Onglet Le canal Onglet Aqueduc de la Vanne Onglet La céramique Onglet Le port Onglet Piketty Onglet Suite : Chateau le Charmier
 

DESCRIPTIF

Cette croix, dont aucun document ne nous donne l'aspect, avait sans doute été érigée au XIème siècle.
Don Morin, dans son "histoire du Gâtinois", écrit :"...se voit au bout du Faux-bourg du Costé de la porte de Bourgogne, une croix de pierre qui estoit la séparation des dites terres du Royaume de France et du Duché de Bourgogne..." ; quant à l'abbé Pougeois dans "Moret, antique et royale cité" de préciser :"...cette croix, connue sous le nom de Croix au Duc s'élevait à l'extrémité du faubourg de Moret, près du pont de Bourgogne, à droite, à l'entrée de l'avenue conduisant au château de Ravannes sur la grande route de Paris à Lyon. Elle fut renversée pendant la Révolution par des individus possédés par la fureur destructive de l'époque [...] qui s'emparèrent même, pour la marteler et la détruire , de différentes médailles commémoratives qu'ils trouvèrent sous son piédestal...".


Ecuelles - la croix au Duc

Sur ce plan du XVIIIème siècle du territoire d'Ecuelles, elle est portée comme s'élevant à l'embranchement de la route de Sens et de l'avenue qui, partant de cette route après le pont sur l'Orvanne, conduisait au château de Ravannes pour se continuer par la route d'Ecuelles. Elle figurait déjà sur le plan dressé à la fin du XVIIème siècle pour l'adduction au Palais de Fontainebleau des eaux de l'étang de Moret, ce qui précise son emplacement primitif.

 

 

Imprimer cette page

 

RATTACHEMENT D'ECUELLES AU ROYAUME DE FRANCE (1067)

Ecuelles faisait partie de l'Ancienne province du Gâtinais La province du Gâtinais comprenait les comtés de Moret, de Nemours, de Montargis, le pays de Puisaye, embrassant ainsi dans son périmètre un territoire assez considérable. Elle était divisée en deux parties : Le Gâtinais français dans l'Ile-de-France , et le Gâtinais orléanais, dans l'Orléanais. Le premier qui était moins étendu avait pour capitale Nemours et a formé le sud-ouest de la Seine-et-Marne ; l'autre reconnaissait pour chef-lieu Montargis et se retrouve aujourd'hui dans la partie orientale du Loiret.

Le Gâtinais avait au XIème siècle ses comtes particuliers. L'un d'eux, Geoffroy Le Barbu, qui était en même temps duc d'Anjou, fut dépouillé de ces possessions , jeté en prison et mis à mort par Foulques le Réchin, son frère cadet. Celui-ci craignant la colère du roi de France, Philippe Ier, lui céda, pour conserver l'Anjou, la province du Gâtinais qui fut ainsi réunie à la couronne du Royaume de France.

ANNEXION DU FAUBOURG POUR L'EXTENSION DE MORET

L'abbé Pougeois dans "Moret, antique et royale cité" nous rapporte cette "conquête territoriale": "Moret fut augmentée d'une partie du faubourg du pont, prise sur la commune d'Ecuelles.
La ville de Moret étouffant dans ses étroites murailles, cherchait en vain à s'étendre au dehors. D'un côté elle rencontrait, à quelques mètres de ses portes le territoire des Sablons ; de l'autre, la commune d'Ecuelles arrivant jusqu'au coeur de la ville. Dans cette extrémité, elle n'eut d'autre ressource que de sauter par dessus ses murailles et ses cours d'eau, et de se jeter sur les pays voisins. C'est ainsi que, plusieurs fois, elle a essayé de mettre un pied au couchant sur les Sablons, et l'autre au levant sur Ecuelles. Le territoire de la ville de Moret ne comprenait qu'une surface de 455 hectares, tandis que celui d'Ecuelles en comprenait 1147. A la vue de cet état de choses si préjudiciable [?] à la ville qu'il administrait, le maire [de Moret de l'époque], au mois de mai 1854, souleva devant le conseil municipal la question de réclamation.
Un rapport motivé d'une conclusion [tristement célèbre pour Ecuelles], obtint de l'autorité souveraine l'annexion à la ville de Moret de toute la partie du faubourg située entre la rivière du Loing et le canal du même nom".

Une loi du 25 avril 1855, fixe la nouvelle limite territoriale. Cette annexion a diminué le territoire d'Ecuelles de 38 hectares.

Mais alors, Moret, faubourg d'Ecuelles ?


  Gâtinais (en latin Vastinium) vient de Gastines, nom par lequel les habitants du pays désignaient les rochers et les terrains sablonneux qui s'y rencontrent.