Découvrir Ecuelles     La mairie     Enfance     Vie locale     Bibliothèque     Urbanisme  
 

Histoire
Ecuelles en chiffres
Monuments
Venir à Ecuelles
Plan de la ville

Téléchargez
l'Ecuellois
Novembre 2017

anciennes parutions

Ecuelles - Circuit promenade, le port

 
  Onglet Plan d'Ecuelles onglet Le port onglet Piketty onglet Chateau le Charmier onglet La racle onglet La cressonniére onglet l'ecluse d'Ecuelles Onglet Suite : La pompe
 


Ecuelles - le port des carrières Piketty

PRESENTATION

Une partie des berges du canal sur le bief de Bourgogne situé sur la commune d'Ecuelles sont aménagés en quai maçonnés.
Ces quais étaient localisés près d'anciennes industries qui utilisaient autrefois le transport fluvial par le canal, alors peu coûteux.
Aujourd'hui, ces installations sont très peu utilisées, soit parce que les industries ont disparu ou le canal n'est plus adapté aux barges de transport plus larges et demandant un tirant d'eau plus important. Seules quelques péniches de granulats calcaires et d'autres chargées de grains de la coopérative agricole empruntent encore cette voie fluviale.
Le tourisme fluviale en pleine expansion redonne maintenant un peu de vie au canal.

AUTREFOIS ...

… ces quais étaient donc le théâtre d'une activité industrielle assez développée pour un petit village comme Ecuelles.
Ils étaient situés de la Rue du Port (la bien nommée !) jusqu'à la "Céramique", site industriel aujourd'hui disparu.
Au siècle passé, ils avaient alors que le trafic batelier était important, un double rôle : quai de chargement / déchargement lié à l'activité industrielle mais aussi port d'attente (*) pour les bateaux devant se rendre vers la Capitale.

SON ACTIVITE

PORT A CHARBON : les péniches venaient y livrer le charbon nécessaire pour la région. Les aires de stockage se situaient approximativement près de l'ancien site de la "Céramique" où cette ancienne usine fabriquait initialement des boulets de charbon avec de la glaise d'Ecuelles et le poussier de charbon disponible.

PORT A GRANULATS CALCAIRE : Les établissement Piketty, installés depuis 1913 à Ecuelles, acheminaient la plupart des produits extraits de l'exploitation des carrières par voie fluviale. Ce carrier avait sa propre flotte, des péniches au gabarit 'Freyssinet" dont le trafic atteignait 100 rotations de péniches par mois dans les années 1950. Ce mode de transport a été abandonné car les barges, trop petites, entraînaient des coûts d'exploitation rédhibitoires par rapport au prix de la marchandise transportée.

 


Ecuelles - Construction des quais de chargement en 1921

 


Ecuelles - Construction des quais de chargement en 1921

Construction des quais de chargement -1921-
Le canal mis au "chômage" pour permettre cette construction

PORT A CEREALES : Tous les ans, la partie du quai, au droit de la coopérative agricole retrouve un peu d'activité.
La moisson terminée, les grains entassés dans les silos sont prêts à être expédiés vers leur destination finale: les minoteries et autres industries agroalimentaires de transformation de grains en aliments.
Les 2/3 de la capacité de stockage (80 000 quintaux) sont transférés dans des péniches et acheminés par voir d'eau.

ET MAINTENANT.
Ces quais ne sont utilisés que très rarement. Ils servent d'accostage pour les péniches de passage ou les petites embarcations de tourisme venant trouver un point d'arrêt pour passer la nuit.
L'activité touristique sur le canal de Bourgogne qui tend à se développer permettra peut être de faire revivre cet endroit.

Point de retournement : Le promeneur remarquera, après les établissements Piketty, en remontant vers Episy, une "anomalie" par rapport au tracé rectiligne du canal. Cette large "pointe d'eau" a été conçue pour permettre aux péniches venant de la Seine, de faire demi-tour pour être chargées de leur cargaison. C'est un "point de retournement".

* Toutes les bateaux convergeaient vers Paris. Le trafic était tel qu'il fallait stopper ces embarcations en amont de la Capitale, obliger les bateliers à attendre leur tour par un numéro d'ordre qui leur était distribué. Ils n'avaient ensuite le droit de quitter les lieux pour livrer que lorsque leur cargaison était vendue.

 

  ACTIVITEE DU PORT EN IMAGES

 

Ecuelles - Le port


Les photographies ont été aimablement mises à notre disposition par M. Christian Piketty.
Reproduction interdite.

  Ecuelles - Le port en 1921  
Ecuelles - Le port
Ecuelles - Le port en 1946
Imprimer cette page