Découvrir Ecuelles     La mairie     Enfance     Vie locale     Bibliothèque     Urbanisme  
 

Histoire
Ecuelles en chiffres
Monuments
Venir à Ecuelles
Plan de la ville

Téléchargez
l'Ecuellois
Novembre 2017

anciennes parutions

Ecuelles - Circuit promenade, l'Orvanne

 
  Onglet Plan d'Ecuelles Onglet Orvanne Onglet La Maladerie Onglet Croix au Duc Onglet Le canal Onglet Aqueduc de la Vanne Onglet La céramique Onglet Suite : Le port
 

 Ecuelles -   L'Orvanne - Cliquez sur l'image pour l'agrandir
L'Orvanne : Image paisible d'une cohabitation tranquille avec le Canal

DESCRIPTION

L'Orvanne naît paisiblement dans un pré, près de Saint Valérien, dans le département de l'Yonne (89). Un charmant lavoir, entourant cette source, semble veiller et protéger sa tranquille apparition.

 Ecuelles - L'Orvanne


Modeste ruisselet au début, l'Orvanne grossit peu à peu avant de devenir progressivement la rivière qui, après un parcours régulier d'une quarantaine de kilomètres, se jette discrètement dans le Loing, près de Moret sur Loing.

Pas d'affluent, à part l'Orval ; seuls des ruisseaux périodiques, descendant des coteaux, viennent grossir son flot et provoquent quelques débordements lors des pluies de printemps.
L'Orvanne faisait encore tourner une quarantaine de moulin au début du XXème siècle.

Maintenant, elle traverse une dizaine de villages et la pureté de ses eaux la rend poissonneuse, pour le plus grand plaisir des pêcheurs.


 

SON "HISTOIRE"

L'Orvanne a subi l'Histoire.

Il se raconte qu'une guerre fratricide particulièrement violentes et meurtrières entre les descendants de Clovis "a eu lieu sur les bords d'une petite rivière l'Aroana (Orvanne) proche du Vic de Duromelon (Dormelles)". La bataille est terrible, les cadavres tombent dans la rivière en si grand nombre qu'un chroniqueur rapportera "le chanel de la rivière d'Arvanne fit si plein de charognes des occis qu'elle ne pouvait parfaire son droit court. Le lieu où fut le plus grand desconfiture est encore aujourd'hui appelé Mort-champ". L'Orvanne avait alors été surnommée "la sanglante" (on imagine !) et aurait charrié près 30.000 dépouilles de combattants tués…

Un épisode moins dramatique, celui là, a perturbé cette rivière tranquille. En effet, elle a été "délogé" de son lit lors de la construction du canal.

Auparavant, l'Orvanne se jetait directement dans le Loing, à la hauteur du château de Ravanne. Son cours a été détourné, pour permettre le passage du canal, sur la droite en avalant (voir carte ci-dessous).

L'Orvanne a ainsi été rallongé de quelques kilomètres pour aller se jeter dans le Loing entre Moret et Saint Mammès.


 Ecuelles -   L'Orvanne - Cliquez sur l'image pour l'agrandir
L'Orvanne sortie de son lit par le Canal !

 

 
Imprimer cette page